( 1 août, 2008 )

De Hienghène au col d’Amos

J’ai profité de mon week-end de trois jours

(celui du 14 juillet) pour aller me promener un peu sur la côte est, et notament la partie que je n’avais pas encore visité. Comme par hasard, il pleuvait ce week-end aussi! En ce moment, on a un superbe temps toute la semaine et le week-end…pluie!

En ce qui concerne les photos, elles sont plutôt grises, mais, comme d’habitude, j’en ai récupérées par beau temps!

Un des coins les plus touristiques de Nouvelle-Calédonie est la commune de Hienghène. Elle dispose d’un patrimoine paysager des plus variés. Elle possède des vallées manifiques (je suis juste passée en voiture par la transversale Kone-Tiwaka. Il faudrait prendre deux jours en tribu et faire des rando avec eux. je suis quand même un peu frustée de ne pas l’avoir fait!!), des paysages montagneux avec des réserves botaniques, des formations rocheuses spéctaculaires et enfin des plages et de petits îlots.

Toutefois, en France, la région de Hienghène est plus connue pour son merveilleux petit village du club med : Koulnoué village!!

Je suis arrivée à Hienghène par le sud et cela m’a permis d’admirer de magnifiques paysages composés de falaises de roche noire de lindéralique (roche de calcaire noir).

hiengentre.jpg

roche2.jpg

A l’entrée de Hienghène, je prends à droite, direction le belvédère. C’est un splendide point de vue qui surplombe toute la baie de Hienghène et qui permet d’admirer deux des figures emblématiques de la Nouvelle-Calédonie : la poule et le sphinx. Ils sont taillés naturellement dans de la roche lindéralique.

hinghne8.jpg

Baie de Hienghène

poule1.jpg

La poule

sphinx5.jpg

sphinx4.jpg

Le sphinx, je vous en ai mis deux car beaucoup de gens ne voient pas la ressemblance ou ne voient pas du tout de sphinx. Pour moi, c’est flagrant! soit j’ai trop d’imagination, soit j’ai trop lu Astérix en Egypte, soit je suis vraiment une archéo…

villehieng.jpg

Baie de hHenghène, vu vers le sud, côté du village.

Traversée Hienghène, je suis obligée de franchir la rivière Ouaième, mais il n’y a pas de pont… et non!!!! Pour passer sur la rive opposée, il faut prendre le bac! Il s’agit du dernier bac de Nouvelle-Calédonie et il fonctionne 24h sur 24.    ouaime1.jpg 

ouaime8.jpg  

Après avoir pris le bac, on entre dans une région, plus montagneuse, caractérisée par ses flancs de montagnes abruptes et ses nombeuses cascades.

sortiehieng1.jpg 

les deux cascades les plus spéctaculaires sont la cascade de Tao et celle d’Ina, située à Colmette. tao5.jpgCascade de Tao (non rien à voir avec Esteban, Zia et les cités d’or…j’ai fait des recherches très minutieuses et les cités d’or ne sont pas en Nouvelle-Calédonie, raté!!!!!!!!!!!!!!!! emoticone)

casina1.jpg

casina2.jpg

Cascade d’Ina

Après, sur la côte nord est, au niveau des paysages, il n’y a pas vraiment grand chose de spéctaculaire. Mais il y a un point important…le guide touristique nous indique que la commune de Balade, au nord de Puebo (qui est situé au nord de Hienghène, je suppose que maintenant vous situez beaucoup mieux…emoticone, haaaaa la géographie!!!), est le lieu ou James cook posa le pied pour la première fois en Nouvelle-Calédonie. Mais c’est aussi l’endroit où le contre-amiral Febvrier-Despointes signa, au nom de Napoleon 3, la prise de possession de la Nouvelle-Calédonie par la France (quelle histoire passionnante!).

Je ne pouvais pas ne pas y aller….alors en avant pour deux heures de routes pour voir ce lieu historique!

dscf3700.jpg

dscf3756.jpg

dscf3717.jpg

plage.jpg

Ce sont quelques photos de la côte est pour vous montrer à quoi cela ressemble de manière générale…

Balade… déjà, il faut trouver! Bien sûr, le village est indiqué sur les cartes, mais il faut trouver le village dans la nature…et là, c’est plus dure… En fait, il s’agit maintenant d’un lieu dit, seule l’église nous permet de savoir que nous sommes à Balade.

baladeegl1.jpg

Déçue, je reprends la route en direction du col d’Amos, tout au nord de la côte est. Chemin faisant, et au dernier moment, je vois une pancarte m’indiquant une stèle sur ma droite. Demi-tour direct sur deux roue, et j’emprunte la piste…qui grimpe!!!!!

Arrivée en haut, je tombe sur une stèle qui commémore l’arrivée de la première mission catholique française et la première messe de Nouvelle-Calédonie, célébrée le 25 Décembre 1843.

balade.jpg

Je me retourne, pour admirer alors le paysage, tout en me disant que c’est quelque part par là que James Cook a débarqué.

balade1.jpg

La côte vu de la stèle.

J’ai poursuivis mon voyage jusqu’au col d’Amos d’où la vue sur le lagon est, paraît-il, à couper le souffle, malhaureusement avec le mauvais temps, ce n’est pas aussi formidable… colamos2.jpgcolamos1.jpg

voili, voilou, avec ce petit article, vous avez presque tout vu de la Nouvelle-Calédonie.

tata!!!

Pas de commentaires à “ De Hienghène au col d’Amos ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|